Actions

L’action CommScope déclassée par JPMorgan en raison des inquiétudes concernant le chiffre d’affaires et l’EBITDA

 

Lundi, l’action CommScope Holding (NASDAQ:COMM) a fait l’objet d’une révision à la baisse de la part de JPMorgan, passant d’une note neutre à une note sous-pondérée. La société d’investissement a souligné le début difficile de la société en 2024, prévoyant une baisse significative des revenus et de l’EBITDA d’une année sur l’autre pour l’ensemble de l’année. Cette baisse attendue comprend ce qui pourrait potentiellement être l’EBITDA le plus bas depuis l’acquisition d’Arris.

L’analyse de JPMorgan prévoit une réduction de près de 50 % de l’EBITDA de base pour le premier trimestre 2024, le situant entre 100 et 125 millions de dollars. Ce chiffre est inférieur aux attentes précédemment revues à la baisse.

Malgré la prévision d’une certaine amélioration tout au long de l’année, due à une meilleure demande dans les segments CCS et ANS en raison de la mise en œuvre de DOCSIS 4.0, le cabinet prévoit toujours une baisse d’environ 34 % de l’EBITDA d’une année sur l’autre, avec une estimation actualisée de 678 millions de dollars par rapport à la prévision précédente d’environ 1,1 milliard de dollars.

La société d’investissement s’est également inquiétée des conséquences de la baisse de l’EBITDA sur les flux de trésorerie, suggérant que CommScope pourrait connaître une sortie de fonds en 2024. L’entreprise devrait utiliser ses liquidités disponibles de 1,2 milliard de dollars et s’appuyer sur ses accords de dette pour gérer les obligations arrivant à échéance en 2025. JPMorgan a noté le potentiel de croissance en 2025, mais a averti que même une forte croissance du chiffre d’affaires pourrait ne pas ramener l’EBITDA aux niveaux observés en 2023.

L’abaissement de la note reflète l’opinion de JPMorgan selon laquelle CommScope est l’une des sociétés les plus en difficulté sur le plan fondamental dans son univers de couverture, en particulier compte tenu de la réduction potentielle d’un tiers de l’EBITDA d’une année sur l’autre. Bien qu’elle reconnaisse la possibilité d’une hausse des ventes d’actifs ou d’un rebond macroéconomique, l’entreprise ne voit que peu de catalyseurs pour une forte reprise de la demande avant 2025, ce qui l’incite à ne pas recommander les actions de CommScope aux investisseurs à l’heure actuelle.

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button