Actualités Monde

La Suisse organisera d’ici l’été la conférence de paix pour l’Ukraine

Photo du ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmytro Kuleba, qui s’adresse à l’Assemblée générale des Nations Unies lors d’une réunion à l’occasion du deuxième anniversaire de l’invasion russe de l’Ukraine. /Photo prise le 23 février 2024

par Michelle Nichols

NATIONS UNIES (Reuters) – La Suisse a annoncé vendredi aux Nations unies (Onu) son intention d’organiser une conférence de haut niveau sur la paix en Ukraine “d’ici l’été”, alors que les 193 membres de l’organisation se réunissent pour marquer l’entrée du conflit dans sa troisième année.

L’Ukraine cherche à rallier des soutiens à son plan de paix en dix points alors que les signes de lassitude sur le front se font sentir et que la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza alimente les inquiétudes internationales.

“À la demande de l’Ukraine, nous avons l’intention d’organiser d’ici l’été une conférence de haut niveau sur la paix en Ukraine”, a déclaré le ministre suisse des Affaires étrangères, Ignazio Cassis, devant l’Assemblée générale des Nations unies.

“J’aimerais donc profiter de cette occasion pour inviter toutes les nations à travailler ensemble à la réalisation de notre objectif commun”, a-t-il ajouté.

Le plan de paix du président ukrainien Volodimir Zelensky repose sur la restauration de l’intégrité territoriale de l’Ukraine, le retrait de toutes les troupes russes, la protection de l’approvisionnement en nourriture et en énergie, la sécurité nucléaire et la libération de tous les prisonniers de guerre.

“La Russie ne peut ignorer la voix de la majorité mondiale si nous adoptons tous une position de principe et agissons ensemble”, a déclaré le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Dmitro Kouleba, à l’Assemblée générale.

Les Nations unies ont massivement isolé la Russie après l’invasion de l’Ukraine le 24 février 2022 en appelant à une “paix globale, juste et durable”. L’Onu demande à Moscou de retirer ses troupes du pays et de cesser les combats.

L’ambassadeur de la Russie à l’Onu, Vassily Nebenzia, a lui qualifié le plan de paix de “projet futile”

“Ce n’est rien d’autre qu’un ultimatum fait à la Russie et une tentative d’attirer le plus grand nombre de pays possible dans des réunions sans fin sur ce projet utopique”, a-t-il ajouté.

L’Ukraine dépend du soutien occidental en termes de fonds et d’équipement et l’approvisionnement en munitions est devenu un problème crucial alors que les combats s’enlisent.

Les républicains du Congrès américain bloquent depuis plusieurs mois l’approbation d’un paquet d’aide supplémentaire à l’Ukraine d’un montant de 61 milliards de dollars.

L’ambassadrice des États-Unis auprès des Nations unies, Linda Thomas-Greenfield, a elle appelé les membres de l’Onu à s’unir pour “promouvoir la diplomatie, le dialogue et une paix juste et durable”.

(Reportage Michelle Nichols ; version française Kate Entringer)

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button