Actions

Kymera révèle des données précliniques sur des médicaments dégradeurs oraux

 

WATERTOWN, Mass. – Kymera Therapeutics, Inc. (NASDAQ: KYMR), société biopharmaceutique au stade clinique, a annoncé des résultats précliniques pour deux de ses candidats à la dégradation ciblée des protéines (TPD), KT-621 et KT-294, lors de la réunion annuelle de l’American Academy of Dermatology. Ces petites molécules dégradantes administrées par voie orale sont conçues pour traiter les maladies à médiation immunitaire en ciblant respectivement les protéines STAT6 et TYK2.

Les présentations de Kymera ont révélé que le KT-621, le dégradeur oral de STAT6 de la société, a montré une sélectivité et une inhibition puissante des fonctions IL-4/IL-13 dans des modèles précliniques, suggérant un potentiel pour le traitement de la dermatite atopique et d’autres maladies allergiques. La société prévoit d’entamer les essais de phase 1 pour le KT-621 au second semestre 2024, les données de phase 1 étant attendues en 2025.

De même, KT-294, le dégradeur oral de TYK2 de Kymera, a démontré une puissance de dégradation picomolaire dans les études précliniques, inhibant sélectivement les voies IL-23, IL-12 et IFN de type I sans affecter d’autres protéines JAK. Ceci suggère un profil potentiellement supérieur pour le traitement de diverses maladies immuno-inflammatoires. Kymera a l’intention de commencer les essais de phase 1 pour le KT-294 au cours du premier semestre 2025, les résultats de la phase 1 étant également attendus en 2025.

L’approche de Kymera en matière de DPT vise à créer des médicaments oraux qui offrent l’efficacité des traitements biologiques avec la commodité d’une pilule. Cela pourrait potentiellement élargir les options de traitement pour les patients atteints de maladies immuno-inflammatoires complexes qui dépendent actuellement de produits biologiques injectables ou d’autres normes de soins.

Les données issues de ces études précliniques confirment le potentiel thérapeutique du KT-621 et du KT-294. Kymera prévoit de partager d’autres données précliniques lors de réunions médicales prévues en 2024. La stratégie de la société se concentre sur l’avancement d’un pipeline de médicaments dégradeurs oraux pour traiter des maladies dont les besoins médicaux ne sont pas satisfaits.

La situation financière de la société est stable, avec une marge de manœuvre en matière de trésorerie qui s’étend jusqu’au premier semestre 2027.

Cet article est basé sur un communiqué de presse de Kymera Therapeutics.

Perspectives InvestingPro

Kymera Therapeutics (NASDAQ: KYMR) continue d’innover dans le domaine de la dégradation ciblée des protéines (TPD). Il est donc essentiel pour les investisseurs de surveiller la santé financière de la société et ses performances sur le marché. La capitalisation boursière de Kymera s’élève à 2,66 milliards de dollars, ce qui témoigne de l’intérêt des investisseurs pour son travail de pionnier. La croissance des revenus de l’entreprise a été impressionnante, avec une augmentation de 67,84 % au cours des douze derniers mois au quatrième trimestre 2023, et une croissance trimestrielle des revenus encore plus remarquable de 196,7 % au quatrième trimestre 2023.

Néanmoins, la marge bénéficiaire brute de la société présente un défi, avec un chiffre de -140,59% sur la même période, ce qui indique que les coûts dépassent actuellement les revenus – un scénario courant pour les sociétés biopharmaceutiques en phase clinique. Cette situation est confirmée par une marge d’exploitation de -210,62%, soulignant les dépenses élevées liées à la recherche et au développement. La stratégie financière de Kymera semble toutefois bien calibrée, car elle détient plus de liquidités que de dettes dans son bilan, ce qui lui permet d’amortir le passage de ses candidats DPT à l’étape des essais cliniques.

Les conseils d’InvestingPro soulignent que les analystes ont revu à la hausse leurs bénéfices pour la période à venir, ce qui peut être un signe de confiance dans le pipeline et les perspectives d’avenir de Kymera. Cependant, il est important de noter que ces mêmes analystes ne prévoient pas que la société sera rentable cette année, et que le bénéfice net devrait chuter. Ces éléments suggèrent une image nuancée : si les progrès scientifiques de Kymera suscitent l’optimisme, la rentabilité financière à court terme reste incertaine. Les investisseurs à la recherche d’une analyse plus complète peuvent consulter les 17 autres InvestingPro Tips, qui permettent d’approfondir les indicateurs financiers et boursiers de Kymera.

Les lecteurs intéressés peuvent accéder à ces informations et à bien d’autres en souscrivant un abonnement annuel ou biannuel Pro et Pro+ sur le site Investing.com. Utilisez le code de réduction PRONEWS24 pour bénéficier d’une remise supplémentaire de 10 % sur votre abonnement et accéder à des données en temps réel qui peuvent vous aider à prendre des décisions d’investissement éclairées.

Source

Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Back to top button